Windows 11 : compatibilité, prix, comment le télécharger ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Guide pour la mise à jour vers Windows 11 - Compatibilité

La sortie en début de ce mois de la nouvelle version du système d’exploitation de Microsoft est toujours un événement. Toutefois Microsoft pousse ici à posséder un ordinateur très récent, de par les caractéristiques matérielles nécessaires pour la compatibilité avec son nouvel OS. Nous allons ainsi voir ensemble quels sont les critères de compatibilité de Windows 11, et comment procéder à la mise à jour.

Vérification de compatibilité pour Windows 11

Afin de mettre à jour votre système d’exploitation vers Windows 11, il vous faudra au préalable vous assurer que votre version actuelle est au minimum de Windows 10 version 2004. Rien de plus simple, vous pouvez vérifier cela en vous rendant dans Paramètres > Système > A propos de.

 

Rendez-vous ensuite, toujours dans Paramètres, dans Windows Update, car il sera nécessaire que Windows 10 soit totalement à jour afin de réaliser la mise à jour vers la version 11.

 

Vous aurez alors, dans le menu Mise à jour et sécurité, un encart vous confirmant la compatibilité du système pour l’update.

 

Microsoft met, en parallèle des réglages déjà accessibles directement dans les paramètres de l’ordinateur, un logiciel permettant de vérifier cela automatiquement. Dénommé PC Health Check, vous pouvez le télécharger à cette adresse. En cliquant sur l’icône Vérifier maintenant, la compatibilité sera testée par le logiciel. Si le résultat est positif, pas de souci, s’il est négatif, c’est qu’un ou plusieurs critères ne sont pas satisfaits pour upgrader votre système d’exploitation.

 

A noter qu’à l’heure de rédaction de cet article, le logiciel est d’emblée inclus dans une des mises à jours de Windows 10, obligatoire donc, offrant selon la forme américaine des outils offrant un diagnostic afin de surveiller le fonctionnement et améliorer les performances des ordinateurs. Vous pouvez alors le trouver sur votre machine sous le nom de Contrôle d’intégrité du PC.

 

Le gros plus de cette version est qu’il s’agit d’une mise à jour gratuite si vous possédez déjà Windows 10 sur votre PC/notebook, ce qui est un prix tout à fait acceptable 🙂 A noter également que jusqu’en 2025 (date annoncée, à voir en pratique), et la fin du support de Windows 10, l’update restera facultative.

Caractéristiques techniques nécessaires pour la mise à jour de votre système

Si le résultat de PC Health Care est négatif, cela sera lié aux restrictions de compatibilité mises en place par Microsoft.

Voici la liste des spécifications techniques et réglages que votre ordinateur doit au moins posséder pour être compatible :

  • processeurs double coeur compatible 64 bits, d’au moins 1Ghz
  • une mémoire vive (ou RAM) d’au moins 4 Go
  • 64go minimum de stockage (HDD ou SSD)
  • les options Secure boot et TPM 2.0 doivent être activées
  • support par la carte graphique de DirectX 12 et des pilotes WDDM 2.0
  • résolution de votre écran en HD minimum
  • avoir un compte Microsoft si vous désirez utiliser la version famille


Une des grandes limites possibles concerne le processeur de l’ordinateur, qui va devoir être très récent afin de supporter ce nouveau système d’exploitation. Aussi, si votre ordinateur est trop ancien pour ce système d’exploitation, vous pouvez nous le proposer à la vente sur repriseordi.fr 🙂


Concernant les processeurs Intel, il s’agira des 7e générations et suéprieurs, ainsi que certains modèles des gammes Pentium, Atom, Celeron et Xeon. Du côté d’AMD, ce seront les gammes de 2e génération et supérieure qui sont pris en charge, ainsi que certains Athlon et Epyc.

Si vous désirez savoir si votre ordinateur est compatible à ce niveau, il suffit de consulter la liste des processeurs compatibles Windows 11 chez Microsoft.

Que faire si votre matériel n’est pas éligible à la mise à jour ? Internet vous apportera les solutions pour passer outre la configuration minimale. Toutefois, cela reste risqué car Microsoft estime que vous aurez alors 50 % de chances en plus de rencontrer des plantages/écrans bleus. Cela est donc à réaliser en toute connaissance de cause, et en sauvegardant au préalable ses données, par sécurité. A noter par ailleurs qu’en ce cas, vous pourrez également ne pas bénéficier de certaines mises à jour ultérieures, mettant d’autant plus en cause la sécurité de vos données ainsi que la stabilité du système.

Seconde solution : changer d’ordinateur, afin d’opter pour une configuration plus récente, et compatible. Vous trouverez sur notre site marchand notre sélection d’ordinateurs portables reconditionnés, pour participer à la 2e vie d’un ordinateur, plutôt qu’investir dans un produit neuf 🙂

 

Dernier point enfin concernant l’avenir : annoncé pour le futur, il sera possible d’utiliser les applications Android directement sous Windows 11 ! L’annonce est alléchante, mais aucune date n’a encore été donnée. Il s’agira d’attendre la disponibilité effective de cette fonctionnalité, très intéressante du reste, afin de voir ce que cela donne à l’usage !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi