Quel engagement des candidats pour la durabilité des produits ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Avec le 1er tour des élections présidentielles à venir, l’association HOP a réalisé un tour d’horizon sur les candidats et leur programme concernant l’économie durable.

 

Pour cela, l’association a à la fois analysé les programmes des candidats, ce qu’ils ont pu déclarer, et par ailleurs leur soumettre une liste de 20 propositions afin d’avoir leur position. Ces propositions tournent autour de 4 grands axes :

– garantir aux consommateurs des objets durables et réparables

– lutter contre l’obsolescence logicielle

– lutter contre l’obsolescence culturelle et esthétique en régulant la publicité

– dynamiser l’économie avec le secteur de la réparation


La liste des résultats obtenus pour chaque candidat est disponible sur ce lien

 

Il en ressort une très importante disparité selon les candidats, dont seuls 4 sur les 12 ont fait un retour sur la liste des propositions qui leur a été soumise. Un point fortement négatif au global est soulevé, par le fait que les candidats misent de préférence sur le recyclage, plutôt que d’opter pour la réparabilité, bien meilleure du point de vue écologique. Un manque de mesures concernant l’obsolescence logicielle est également mis en avant, ce qui rejoint les enjeux d’amélioration des critères de l’indice de réparabilité déjà soulevés précédemment.

 

D’une part, les engagements annoncés publiquement sont pris en compte, notamment dans la précision avec laquelle ils sont décrits. Mais HOP valorise également pour bonne part les réponses apportées par les candidats à leur liste de propositions. Cela prenant tout son sens puisque leur retour sur ces points permet d’avoir des informations bien plus précises, voire non présentes dans leurs programmes. 

De quoi prendre en compte la position des candidats quant à l’écologie, sur un point qui sort des sentiers battus habituellement discutés lors des débats publics 🙂

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi