Samsung et Google aident à la réparation de leurs smartphones

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Alors que le bilan de l’association HOP après un an de mise en place de l’indice de réparabilité, deux géants du secteur du smartphone mettent des mesures en place pour aider à la réparation de certains de leurs appareils.


C’est tout d’abord Samsung qui a annoncé au début du mois la création d’un système de réparation par soi-même, en complément des plus de 2000 réparateurs agréés de la marque. Le but étant de proposer aux consommateurs un accès privilégié aux composants de rechange, outils ainsi que les manuels nécessaires pour les réparations de leurs appareils. Le point fort est que cela est mis en place avec la collaboration du célèbre site iFixit, spécialisé dans la réparation, et qui n’hésite pas à venir tacler les appareils trop compliqués à réparer selon leur équipe.

Le départ sera toutefois très timide, car seulement trois modèles de la marque seront concernés par cette procédure. A savoir les Galaxy S20, S21 et Tab S7+. S’il est prévu que cette “liste” vienne à s’allonger, on peut s’étonner que le dernier modèle, le S22, ne soit pas concerné. Idem pour la série des Galaxy A, qui représentent l’entrée et une partie du milieu de gamme du constructeur, pour lesquels il faudra également patienter.

 

Deux semaines environ après cette annonce de Samsung, c’est au tour de Google de lui emboîter le pas. Toutefois le géant américain va proposer le même type de facilité pour une gamme nettement plus étendue de produits. C’est en effet l’ensemble de ses téléphones Pixel, depuis le Pixel 2 de 2017, y compris le dernier né Pixel 6, qui sont concernés. Et Google ne s’arrête pas là puisqu’ils annoncent également des mises à jour du système d’exploitation Android pour une durée de 3 ans, ainsi que des mises à jour de sécurité pour une période de 5 ans. De quoi limiter en partie l’obsolescence logicielle, présente dans le monde de la téléphonie. 

Ce seront donc un certain nombre de pièces (notamment batteries et écrans) qu’il devrait être facile à trouver, y compris chez des réparateurs professionnels, et même pour les modèles les plus anciens.

Google met également en place un double système de reconditionnement et de recyclage, pour les utilisateurs qui décideront de passer sur un nouvel appareil. De quoi valoriser des smartphones qui seront, sans nul doute, remis sur le marché, ou dont les composants pourront être réutilisés pour des réparations d’autres exemplaires.

 

Sans date précise pour l’instant, le programme devrait naître dans le courant de cette année.

 
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi