Le Microsoft Surface Laptop SE : un modèle de réparabilité ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Réparabilité du Surface Laptop SE

Si Microsoft n’est pas directement concerné par l’indice de réparabilité dont nous vous parlions récemment, une vidéo du géant américain va toutefois en ce sens.

 

Le géant américain a en effet publié une vidéo montrant la facilité d’accès et de démontage des composants de son nouvel ordinateur, le Surface Laptop SE.

 

Netbook de 11,6” à la configuration allégée (à base de Celeron et de 4-8Go de ram), ce modèle est principalement destiné aux étudiants. Selon les informations officielles, la batterie pourrait tenir jusqu’à 16h, de quoi permettre en effet aux étudiants de suivre leurs cours avec leur appareil.

 

Mais le plus intéressant pour cette machine concerne la vidéo que Microsoft a dévoilé sur son compte Youtube dédié à la gamme de produits Surface. Elle montre en moins de 8 minutes (avec un temps de dévissage accéléré) que les différents composants peuvent être retirés de l’appareil afin d’être changés.

 

Il est intéressant de noter d’ailleurs que sur ce modèle, le topcase (qui correspond à l’ensemble du clavier et sa plasturgie) s’enlève par le dessus, après avoir retiré quelques vis. De quoi permettre le changement d’un clavier d’ordinateur portable défectueux en peu de temps, ce qui est une excellente initiative !

 

A noter par ailleurs que si l’initiative est louable, elle n’a pas été mise en place par Microsoft par simple bonté d’âme. Cela fait en effet suite à la demande massive de ses actionnaires, après plusieurs soucis de fiabilité et de réparabilité sur sa gamme Surface. Et même si la firme a déclaré vouloir atteindre d’ici 2030 la neutralité carbone, il reste encore beaucoup à faire pour y parvenir.

Quelles limites et enjeux peut-on noter à la vue de cette vidéo ?

D’une part, la question principale qui se pose porte sur un double aspect pris en compte par l’indice de réparabilité, à savoir la disponibilité et le prix des pièces. En effet, le Surface Laptop SE sera proposé à un prix d’environ 250$ (la vente en France étant incertaine pour l’instant). Aussi, il faudra que le coût des pièces de rechange soit assez attractif pour valoir la peine de procéder à une réparation. Cela sera sans doute le cas pour la batterie par exemple, mais quid de la carte mère notamment ?

 

D’autre part se pose la question de la réparabilité de l’écran, qui dans la vidéo est démonté directement avec sa plasturgie. Il faudrait alors voir quelle sera la facilité de séparation des deux pièces, ainsi que la disponibilité de la dalle utilisée. 

 

Le point très positif toutefois est de voir le réel effort mis en place par Microsoft pour faciliter l’accès aux composants de la machine. Chacun peut être changé individuellement, sans avoir à retirer d’autres composants. Si cela est souvent le cas pour de la ram ou le disque dur, pour la carte mère ou le connecteur d’alimentation cela est beaucoup plus rare.

 

L’avenir nous le dira, mais il sera intéressant de voir si Microsoft va aller dans le sens de généraliser ce processus pour une bonne partie de sa gamme de notebooks. Et si d’autres marques vont se prêter au jeu, ce qui serait un grand pas pour la lutte contre l’obsolescence programmée.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi