Les reconditionneurs de smartphones se professionnalisent

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Les professionnels du reconditionnement de smartphones se professionnalisent

 Loi sur les produits reconditionnés : les reconditionneurs réagissent

Depuis la promulgation du décret sur le terme reconditionné, les reconditionneurs montent au créneau pour mettre en avant leur spécialisation. En effet, bon nombre de revendeurs sur Internet ne font qu’acheter et revendre des produits, voire ne sont que des marketplaces (comme Back Market très connu en France). 

 

Or, si le décret dispose qu’un produit reconditionné doit avoir subi un ou plusieurs tests avant la vente, il n’apporte aucune précision sur lesdits tests. Par ailleurs, il n’est également nullement précisé que ces tests doivent être réalisés par des professionnels. Aussi, techniquement, le simple fait de vérifier qu’un smartphone s’allume suffirait à le revendre sous ce terme.

 

C’est ainsi que des reconditionneurs, qui prennent en charge les tests de produits directement afin d’assurer une réelle vérification et remise en état des téléphones, souhaitent voir une réglementation plus précise naître sur le sujet. C’est notamment le cas de la société Yes Yes, qui préconise une réglementation indiquant les contrôles à réaliser, la façon dont les réparations doivent être effectuées, ou encore la présence de chargeurs CE ou EHS.


Et face à l’engouement des français pour les smartphones reconditionnés, dont les ventes ne cessent de croître depuis 3 ans, certains acteurs de la filière se professionnalisent. 

Le cas par exemple de Largo, entreprise 100% française, qui a mis en place une solution totalement automatisée pour tester les smartphones, via 6 robots entièrement personnalisés. 

Le but ? Offrir des produits mieux testés et proposant une qualité garantissant la satisfaction des clients. Là où d’autres revendeurs ne vérifient tout simplement pas le bon fonctionnement des appareils vendus, simplement rachetés à d’autres entreprises. Ou plus précisément selon son directeur de production : “améliorer la qualité de son reconditionnement en retirant toute notion de subjectivité, notamment lors de l’appréciation de la qualité d’image ou de la qualité du son”.

Placés sous la supervision de techniciens confirmés, les tests réalisés gagnent en précision, notamment sur la qualité de l’affichage et du son, pour des résultats plus fiables et moins subjectifs qu’avec des tests humains.

Avec plus de rigueur dans les tests réalisés et la qualité globale des produits vendus, les acheteurs de smartphones reconditionnés vont pouvoir gagner en confiance lors de leurs futurs achats !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi